Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu en un clic | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Vitré

Menu principal

En un clic !

AccueilEn un clic ! > ActualitésExposition Chronique
Flux RSS

Exposition Chronique

Publié le 10 novembre 2017

Photographe et artiste sonore, Vincent Malassis développe depuis plusieurs années un travail plastique et sociologique dont l’expérimentation constitue le socle d’une démarche artistique "apparemment proche du documentaire. Et pourtant lorsqu’il s’approprie un territoire pour livrer le portrait de Vitré, par exemple, il questionne le réel en lui offrant une dimension fictionnelle par les mises en scène qu’il opère" explique Isabelle Tessier, responsable de l’artothèque municipale de Vitré. Photographie documentaire ? Photographie fictive, photographie de mise en scène ? Vincent Malassis oscille entre ces deux catégories et joue plus largement avec les croisements qui existent entre la photographie de mode, la photographie documentaire et le cinéma.

Vitré et ses habitants

Vincent Malassis, dans son exposition intitulée "Chronique" qui est à découvrir salle du Temple (place Notre-Dame), jusqu’au 22 décembre, aborde Vitré sous l’angle du portrait : de personnes et de paysages. "J’ai décidé de concevoir un portrait de la ville par une série de photographies et une installation sonore qui livrerait une idée de sa représentation depuis son hyper-centre jusqu’à sa périphérie à travers l’actualité de faits divers" précise le photographe. "C’est en suivant l’actualité, en accompagnant des journalistes locaux que je suis allé à la rencontre du territoire, des habitants. J’ai pris pour appui des scènes de vie banales et quotidiennes pour réaliser mes prises de vue. Mais par les mises en scène, je leur ai donné une part fictionnelle". Des clichés tels des rencontres. Aucune photo n’a de nom ou de légende. Chacun est libre d’imaginer, d’interpréter, de créer une histoire. Et l’artiste-photographe sème le trouble ! Les personnes photographiées sont-elles de vrais modèles ou des habitant(e)s de notre territoire ? "J’ai voulu questionner la photographie documentaire. Le retour à des modèles professionnels brouille les pistes. Cela m’a permis de créer des mises en scène qui utilisent la ville comme un fond de studio photo" souligne Vincent Malassis. "J’ai voulu mélanger les lieux, intérieur et extérieur, ainsi que les personnes, modèles professionnels et habitants, pour donner une illusion de la ville". Toute une approche qui rend compte de cette ambivalence.

"Basculer le côté carte postale"

Comment s’est opéré le choix des lieux dans lesquels la figure humaine a pris place ? "Je ne souhaitais pas que l’on reconnaisse la ville de Vitré à travers ses lieux emblématiques comme le château mais que l’on retrouve sa pierre, son granit, sa nature et sa périphérie. Ce qui m’a intéressé dans cette ville médiévale et touristique, c’est qu’elle cohabite avec des zones où la nature a repris ses droits dans des périmètres périurbains. Des endroits qui bousculent le côté carte postale du centre-ville".

PRATIQUE
Exposition Chronique de Vincent Malassis, à la salle du Temple (place Notre-Dame. Vitré.) Jusqu’au 22 décembre, du vendredi au dimanche, 14h à 18h. Entrée libre.

 Haut de page